Votre recherche :

Abondement + Entreprise + Cotisations


Le Perco et le Percoi

Le Perco et le Percoi

Il doit absolument résulter d'un accord avec le comité d'entreprise, ou avec les organisations syndicales, ou encore, en cas d'échec des négociations et dans les entreprises n'ayant ni comité d'entreprise, ni délégué syndical, par une décision unilatérale du chef d'entreprise.  [...] L'abondement de l'entreprise bénéficie des avantages fiscaux et sociaux du PEE. Il peut être déduit du bénéfice imposable, au titre de l'impôt sur les sociétés, et est exonéré de cotisations. Il faut relever la faculté pour la société d'abonder sur des sommes déjà abondées au niveau du PEE ou du PEEI, et sur la participation aux résultats de l'entreprise.  [...] En outre, celle-ci dispose de la faculté de constituer une provision pour investissement en franchise d'impôt à hauteur de 25 % de l'abondement. Au titre de la fiscalité individuelle, l'abondement versé par l'entreprise est exonéré d'impôt sur le revenu, et de cotisations salariales, à l'exception de la CSG et de la CRDS.  [...]

Lire la suite...
CESU: facilitez la vie de vos salariés

CESU: facilitez la vie de vos salariés

Le Cesu fonctionne sur le même principe que le titre restaurant. D'une valeur faciale maximale de 99,99 euros, il est cofinancé par l'employeur et le salarié. L'abondement de l'entreprise, totalement libre, est exonéré de cotisations sociales, dans la limite de 1 830 euros par an et par salarié.  [...] L'entreprise bénéficie également d'un crédit d'impôt sur les bénéfices équivalent à 25% des sommes versées, dans la limite I de 500 000 euros par an. A noter que l'organisme émetteur perçoit une commission, de l'ordre de 3 à 4% de la commande. Le Cesu offre également une certaine souplesse.  [...] Les chefs d'entreprise peuvent désormais bénéficier à titre personnel du Cesu, à condition que leurs salariés bénéficient du même avantage. Cela pénalise, de fait, les entrepreneurs individuels. pas de salarié, pas de déduction. Une inégalité qui sera bientôt réparée, selon les voeux de la ministre de l'Economie, Christine Lagarde.  [...]

Lire la suite...
Le BONHEUR est dans LES PME

Le BONHEUR est dans LES PME

Qu'est-ce qui séduit les candidats postulant dans les PME La plus grande part de responsabilité et la notion de proximité avec leur hiérarchie, assure Marie Mazerat, directrice générale de Bernard Julhiet Group, spécialiste du recrutement. Les perspectives de carrière aussi, qui peuvent être plus fulgurantes que dans une grande entreprise et qui permettent de fidéliser les collaborateurs.  [...] L'abondement de l'entreprise est exonéré de cotisations sociales, dans la limite de 1 830 euros par an et par salarié. Cette batterie de solutions permet de faire la différence, surtout au lendemain d'une crise, résume Laurent Delmas (Edenred France). Elles sont la preuve d'une politique RH soignée.  [...] Il bénéficie d'une écoute particulière que la rémunération, dans une plus grande entreprise, ne peut pas compenser. Selon l'Anact, la qualité de vie au travail passe par six points. le contenu du travail, l'environnement physique, l'organisation, la conciliation entre vie professionnelle et vie personnelle, les parcours professionnels et les relations sociales.  [...]

Lire la suite...
Rémunération : quelle alternative à l'augmentation de salaire ?

Rémunération : quelle alternative à l'augmentation de salaire ?

renégocier les cotisations avec votre prestataire mutuelle, augmenter l'abondement au PEE, adapter le bonus à la fonction, etc.  [...] Les actions gratuites sont des actions de l'entreprise attribuées gratuitement à un collaborateur. Ce dernier est assuré de réaliser une plus-value au moment de leur revente, ce qui n'est pas le cas des stock-options de sociétés cotées, dont la valeur peut avoir baissé. La contribution patronale s'élève à 30 %.  [...] L'abondement de l'entreprise peut atteindre jusqu'à 300 % du versement annuel volontaire du salarié. Il est limité à 8 % du plafond annuel de la Sécurité sociale (3 004 ¬ en 2014) par an et par collaborateur. Les sommes versées y sont bloquées pendant cinq ans (sauf cas de déblocage anticipé), puis sont libérées sous forme de capital.  [...]

Lire la suite...
Le PEE et le PEI

Le PEE et le PEI

La vocation des plans d'épargne, qu'ils soient d'entreprise (PEE) ou interentreprises (PEI), est d'apporter une rémunération différée offrant une optimisation fiscale et sociale. Le PEE constitue un système d'épargne accueillant les sommes versées par le salarié, au titre des dispositifs d'intéressement et de la participation ainsi que celles versées volontairement par lui-même ou par son employeur (alias l'abondement).  [...] L'épargne peut résulter des sommes issues de la participation et de l'intéressement. Elles peuvent aussi provenir de versements volontaires du salarié, plafonnés à 25 % de sa rémunération annuelle. Les versements complémentaires de l'entreprise (ou abondement) sont limités chaque année à 8 % du plafond annuel de la Sécurité sociale (2 828 euros pour 2011) et à trois fois les versements du salarié.  [...] L'abondement de l'entreprise est déductible du bénéfice imposable et exonéré de taxe sur les salaires. Pour le salarié, les sommes versées, y compris l'abondement, sont exonérées d'impôt sur le revenu, à condition d'être maintenues sur le plan durant au moins cinq ans, mais il existe des cas de déblocage anticipé.  [...]

Lire la suite...
Enclencher le cercle vertueux de l'épargne salariale

Enclencher le cercle vertueux de l'épargne salariale

Déjà, en 2005, l'entreprise proposait à ses salariés d'adhérer à un système d'épargne avec abondement de l'employeur. chaque collaborateur de Smart Agence pouvait placer, de son propre chef, 200 euros par an sur un plan d'épargne, auquel cas l'entreprise lui versait 300% de cette somme, soit 600 euros.  [...] Elle est obligatoire dans les entreprises comptant 50 salariés et plus. Elle prévoit de réserver aux salariés une part des bénéfices de l'entreprise, part bloquée sur un compte pour une durée minimale de cinq ans. Les sommes versées sont déductibles des bénéfices pour l'assiette de l'impôt et exonérées de cotisations sociales, de taxe d'apprentissage et des participations à la formation professionnelle continue et à l'effort de construction.  [...] Il sert à recueillir les versements volontaires du salarié, l'abondement de l'entreprise, ainsi que l'intéressement si le salarié en a fait la demande et, parfois, la participation.  [...]

Lire la suite...
Pénurie de cadres: comment les PME s'en sortent

Pénurie de cadres: comment les PME s'en sortent

Viennent ensuite l'ambiance de travail et la localisation géographique, puis seulement la rémunération. D'où la nécéssité de communiquer sur les atouts d'une petite structure. un poste plus intéressant car multitâche, une vision stratégique de l'entreprise grâce à la proximité avec le p-dg, un recrutement plus rapide, des évolutions de salaire moins figées par les grilles de rémunération, la possibilité d'avantages en nature (téléphone, ordinateur portable, voiture, etc.  [...] L'entreprise qui le souhaite peut compléter les versements des salariés sur leur plan d'épargne entreprise (PEE ou Perco), soit par des primes d'intéressement, soit par des versements volontaires. Ce complément facultatif, appelé abondement, est limité à 2 300 euros par salarié et par an.  [...] Facultatif, le PEE permet d'encourager vos salariés à se constituer une épargne. Bloquées pendant cinq ans minimum, les sommes qu'ils versent sont issues de l'intéressement, de la participation, et éventuellement de l'abondement de l'entreprise.  [...]

Lire la suite...
[Tribune] Les nouveautés de la loi Macron en matière d'épargne salariale

[Tribune] Les nouveautés de la loi Macron en matière d'épargne salariale

L'entreprise de moins de 50 salariés qui met en place de manière volontaire un dispositif d'épargne salariale (intéressement ou participation) pour la première fois (ou du moins la première fois depuis 5 ans) bénéficie d'un f orfait social réduit à 8 % au lieu de 20 % pendant une durée de 6 ans.  [...] A noter. l'appréciation du seuil de 50 salariés pour l'obligation de mettre en place la participation est aussi modifiée. L'obligation commence quand l'effectif de l'entreprise a atteint 50 salariés pendant 12 mois, consécutifs ou non, au cours des 3 dernières années (alignement sur l'appréciation du seuil relatif à l'obligation de mise en place d'un comité d'entreprise).  [...] Pour les autres entreprises, cette contribution patronale est abaissée de 30 à 20 %, et son exigibilité est reportée. Elle ne devient exigible qu'un mois après la date d'acquisition des actions (au moment où le salarié en devient réellement détenteur), et non plus un mois après leur date d'attribution.  [...]

Lire la suite...
Quel mode de restauration pour vos salariés?

Quel mode de restauration pour vos salariés?

(Ticket Restaurant), Chèque Déjeuner, Natixis Intertitres (Chèque de Table) et Sodexo (Chèque Restaurant). Particularité de ces titres spéciaux de paiement. ils sont cofinancés par l'employeur et l'employé. La contribution patronale doit être comprise entre 50% et 60% de la valeur faciale.  [...] Quantité et valeur qui peuvent évoluer au fil des mois. Cette solution présente d'autres avantages pour l'entreprise et les bénéficiaires. Un euro versé par l'entreprise lui coûte réellement un euro, illustre Hervé Jeanson (Ticket Restaurant). La participation patronale est, en effet, exonérée de toute charge fiscale (taxe sur les salaires et impôt sur le revenu) et sociale, dans la limite d'un plafond revalorisé annuellement (5,19 euros en 2009).  [...] Cette prime de panier est exonérée de cotisations sociales pour l'entreprise et le salarié mais avec une limite revalorisée tous les ans par l'Agence centrale des organismes de sécurité sociale. En 2009, le plafond a été fixé à 5,60 euros. Le surplus sera obligatoirement soumis à cotisations.  [...]

Lire la suite...
Comment le RSI compte se réformer en 2016

Comment le RSI compte se réformer en 2016

Pour faciliter aux assurés le paiement des cotisations, tout en en optimisant la gestion en interne, le RSI prévoit également, à la mi-avril, la mise en place d'un service de télépaiement. Celui-ci est plus particulièrement destiné aux assurés réglant par chèque de façon trimestrielle.  [...] Pour coller au plus proche de la réalité des assurés, le RSI a également procédé en 2015 à une simplification du calendrier des cotisations, passant notamment par un ajustement des cotisations aussitôt la déclaration des revenus de l'année n-1 faite. A cela s'ajoute qu'il est désormais possible d'étaler davantage ses remboursements, à compter de sa déclaration, et non plus du dernier trimestre, une option qui se veut plus souple pour le chef d'entreprise.  [...] Le RSI constate un effet positif majeur sur le lissage de la trésorerie des chefs d'entreprise indépendants et une baisse du nombre de demandes de délais de paiement. De plus, 85 % des assurés ont été remboursés dès l'été 2015 du trop versé de cotisations contre 30 % à la même époque en 2014.  [...]

Lire la suite...